EGYPTE. Le pari risqué des salafistes

En s’alliant avec les nouvelles autorités égyptiennes et en se posant en médiateur, le parti salafiste Al-Nour pourrait se brûler les ailes.

Les salafistes du parti égyptien Al-Nour ont créé la surprise en entrant par la grande porte dans l’arène du jeu politique de la nouvelle période de transition qui commence en Egypte. Alors même qu’ils n’ont pas participé à la grande manifestation du 30 juin qui a mené à la destitution de Mohamed Morsi, ils ont soutenu l’intervention de l’armée, la mise en œuvre de sa feuille de route et ont même réussi à s’imposer dans les négociations pour former un gouvernement de transition. Ils ont notamment fait pression pour écarter les nominations de Mohamed El Baradei et du socialiste Ziad Bahaa Eddine du poste de Premier ministre.

Lire l’article complet sur Le Nouvel Obs

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.