Au Liban, les attaques contre le Hezbollah et le camp pro-Assad se multiplient

Il est plus de deux heures du matin dans la nuit de mardi 16 à mercredi 17 juillet à Sarafand, petite ville côtière du sud du Liban réputée pour son artisanat de verre soufflé et son poisson. Dans la maison d’un haut fonctionnaire syrien marié à une Libanaise, des tirs nourris retentissent. Siham Younès accourt près de son mari. Il gît dans une flaque de sang. Mohamed Jamo, ardent défenseur du pouvoir baasiste, vient d’être assassiné. Les assaillants n’ont rien laissé au hasard : son corps a été criblé d’une vingtaine de balles.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.