“C’est toute l’atmosphère de Trappes qui nous donne des envies de révolution”

Une nuit d’affrontements, et puis l’attente. Samedi 20 juillet, dans la matinée, une ambiance lourde régnait à Trappes, où le calme était revenu après que la ville a été secouée par des émeutes autour de son commissariat, dans la nuit de vendredi à samedi.

La veille, environ 250 jeunes de la ville étaient venus réclamer la libération d’un Trappiste de 21 ans. Lequel avait été placé en garde à vue pour rébellion, pour avoir sauté à la gorge, donné un coup de poing et tenté d’étrangler un policier qui contrôlait l’identité de sa femme, portant un voile intégral, près d’un Abribus, selon la police.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.