La police veut inculper Olmert

La fameuse affaire Holyland rebondit ce lundi avec une annonce publique de la police, dans laquelle elle recommande d’entamer des poursuites judiciaires à l’encontre d’Ehoud Olmert pour corruption, fraude et abus de confiance. Selon les éléments de l’enquête, l’ancien Premier ministre aurait touché des pots-de-vin pour promouvoir le projet immobilier alors qu’il occupait le poste de maire de Jérusalem. Olmert n’est pas le seul à risquer un procès: il y aurait également des preuves contre l’ancien président de la Banque Hapoalim, Dany Dankner, soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin et d’avoir commis des délits fiscaux. D’autres personnes sont également impliquées dans ce dossier, dont l’ancienne directrice de cabinet d’Olmert, Shoula Zaken, l’ex-maire maire de Jérusalem Ouri Lopoliansky et, le directeur de l’administration des terres domaniales Yaakov Efrati. Le conseiller en communication d’Ehoud Olmert, Amir Dan, a réagi en dénonçant les méthodes de la police : « Cette annonce n’a surpris personne, a-t-il déclaré, cela fait six mois que la police oeuvre pour que l’affaire fasse les titres des journaux, il était donc clair qu’elle n’oserait pas classer le dossier ». Olmert, a-t-il encore précisé, a été informé de cette nouvelle démarche par un coup de téléphone de la représentante de la police.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
335 0 Aug 23, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.