Samir Geagea : Le Liban otage du Hezbollah

Le leader des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a indiqué hier que « le Hezbollah s’accapare de la liberté de décision de la plupart des Libanais ». S’exprimant lors d’un séminaire sur les détenus libanais dans les prisons syriennes, organisé par « le département des martyrs, des blessés et des otages » au sein du parti, et en présence des députés Jean Oghassabian, Joseph Maalouf, Élie Keyrouz, et de nombreuses figures du monde social et médiatique, le leader des FL a rappelé que l’accord de Taëf prévoyait la dissolution et le désarmement de toutes les milices, dénonçant le monopole exercé par le Hezbollah sur l’État. « Le Liban est un otage aujourd’hui, celui du Hezbollah, a déclaré M. Geagea. Hier, le jeune Hachem Salman a été tué devant l’ambassade d’Iran, et il est regrettable que personne ne puisse demander qui l’a tué, malgré l’abondance des preuves », a souligné M. Geagea, qui a déclaré que « le Hezbollah impose aux autres des guerres qu’ils ne désirent pas ». « Ses décisions et ses actions en Syrie et ailleurs ont des répercussions sur l’ensemble des Libanais et sur la situation économique », a rappelé le chef des FL.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.