Eichhorst à « L’OLJ » : L’UE refuse fermement toute menace à la séécurité de son territoire

Dans les propos réfléchis et sereins de l’ambassadrice de l’UE Angelina Eichhorst, soucieuse d’expliquer – et non de justifier – la décision de l’UE d’inclure sur sa liste noire la branche militaire du Hezbollah, il se dégage un certain optimisme par rapport aux relations futures avec le parti chiite. Elle trouve d’ailleurs « intéressante » une remarque, en passant, de « L’Orient-Le Jour » selon laquelle si le Hezbollah décidait de recouvrer une légitimité internationale, son premier recours serait sans doute l’UE. Dans une interview accordée à « L’Orient-Le Jour », Mme Eichhorst fait le point au sujet de ce dossier épineux.

  • – Vous insistez sur le fait que votre décision ne vise pas des personnes spécifiques ou identifiées et vous démentez l’existence d’une liste de noms concernés par la décision de l’UE, dont Moustapha Badreddine, l’un des quatre accusés dans l’affaire Rafic Hariri.
  • Effectivement, le règlement d’exécution de la décision du Conseil de l’Europe, mis en ligne depuis ce matin (hier) en guise de notification, n’a inséré aucun nouveau nom dans la liste des personnes et entités qualifiées de terroristes par l’Europe. Seule l’aile militaire du Hezbollah a été insérée dans la liste des entités terroristes.

  • -Comment dès lors mettre en pratique la décision ? Le gel des avoirs par exemple serait-il purement théorique ?
  • Jamais. Mais les mesures prévues s’appliqueront aux personnes qui seront éventuellement identifiées, par les services policiers et judiciaires des États membres respectifs, comme appartenant à la branche militaire du Hezbollah. Je rappelle que l’UE définit cette branche par les deux instances qui la composent : le conseil du jihad et le comité de la sécurité extérieure.

  • -Certains observateurs trouvent saugrenue la distinction établie entre branche militaire et branche politique, que ni les États-Unis, ni le Hezbollah, ni même la Grande-Bretagne ne reconnaissent.
  • Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.