Des terroristes bannis demandent à revenir à Betlehem

Tout le monde se souvient de cette période de cinq semaines, au printemps 2002, durant laquelle Tsahal avait fait le siège de l’Eglise de la Nativité à Bethlehem, après que plusieurs dizaines de terroristes avaient forcé la porte de l’Eglise et s’y étaient retranchés avec armes et munitions, prenant en otage les ecclésiastiques qui se trouvaient à l’intérieur. La propagande palestinienne avait alors fonctionné à merveille, diffusant l’image hautement symbolique d’une « armée juive faisant le siège d’une église qui avait accordé l’asile à des Musulmans ». Plusieurs ecclésiastiques avaient même attesté la thèse palestinienne devant les caméras au moment des faits, pour avouer plus tard qu’ils avaient été forcés par les terroristes à accuser Israël sous peine d’être exécutés. Après d’intenses négociations, Israël avait renoncé à donner l’assaut à l’Eglise et avait laissé partir les terroristes mais à condition qu’ils ne reviennent pas en Judée-Samarie. Mais quelques années ont passé, et ces derniers, partis pour Gaza ou l’Europe, demandent maintenant à Abou Mazen de les autoriser à retourner à Betlehem. Dans leur lettre, ils précisent « qu’en raison des pourparlers qui vont commencer entre Israéliens et Palestiniens, le sujet de leur retour doit être sérieusement étudié ». Ils exigent en plus une aide financière de la part de l’Autorité Palestinienne, n’ayant pas le droit de travailler dans les pays qui les ont accueillis. Parmi ces personnes, certains étaient des terroristes dûment recherchés par Israël, notamment ceux qui tiraient sur le quartier de Guilo (Jérusalem) depuis le village chrétien de Beit-Jallah, espérant une riposte israélienne qui aurait soulevé l’indignation des Chrétiens de par le monde. Leur éventuel retour à Betlehem servirait d’enseignement à ceux qui proposent de bannir les terroristes qui devraient être relâchés dans le cadre de la libération de Guilad Shalit.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.