Etre juif en Turquie

Il fut un temps où les juifs de Turquie et l’AKP partageaient une «convergence d’intérêts». Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait le cas et le discours des islamo-conservateurs agitant le «lobby juif» inquiète.

«On ne peut plus se cacher la vérité, nous sommes l’un des bouc-émissaires du pouvoir. Il y a eu les propos du Premier ministre Erdogan contre “le lobby du taux d’intérêt”, puis ceux du maire d’Ankara évoquant “le jeu du lobby juif”. Avec Besir Atalay, on est passé à un degré supérieur», raconte Nesim[1], 25 ans, issu et bon connaisseur de la communauté juive d’Istanbul, qui a participé aux manifestations de juin 2013. Le vice Premier ministre a d’abord nié avoir tenu ces propos, puis, dit Nesim, ses explications ont été pires:

«Confronté à la vidéo qui avait été prise, Besir Atalay s’est enfoncé en expliquant qu’ils ne visaient pas tous les juifs mais seulement ceux qui avaient de l’argent.»

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.