Turquie: la justice, bras armé de l’AKP contre ses opposants

L’interminable et très contestée enquête Ergenekon est un révélateur de la nature du pouvoir de l’AKP (le Parti de la justice et du développement, qui gouverne la Turquie depuis 2002), et de sa dérive. L’autoritarisme croissant du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, irrite une bonne partie de l’opinion – comme l’a montré la vigueur de la contestation en juin – et inquiète les Européens, longtemps fascinés par un «modèle turc» qui semblait concilier islam et démocratie. La procédure qui a abouti aux très lourdes condamnations pour «complot» de bon nombre des 275 accusés, dont l’ancien chef d’état-major Ilker Basbug, a été entachée par de très nombreuses irrégularités, donnant des arguments à ceux qui dénoncent le verdict avant tout politique d’un appareil judiciaire repris en main par les islamo-conservateurs.

Lire l’article complet sur atlasinfo.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.