Les Palestiniens toujours aussi intransigeants

Alors qu’Israël et les Etats-Unis affirment chercher des solutions pour relancer les pourparlers avec l’AP, malgré l’obstacle que constitue le gel de la construction, les Palestiniens montrent une fois de plus leur intransigeance en soulignant qu’aucun dialogue n’est envisageable si les travaux reprennent dans les localités juives de Judée-Samarie. Dans ce contexte, d’après le quotidien Al Quds publié à Londres, le chef de l’AP Mahmoud Abbas (Abou Mazen) aurait demandé au comité exécutif de l’Olp de lui accorder un délai d’un mois pour reprendre les conversations directes avec Israël. Abbas aurait envoyé en début de semaine une lettre au président des Etats-Unis Barack Obama, au président russe Dmitri Medvedev et au secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon ainsi qu’à la ministre des Affaires étrangères de l’Union européenne, Catherine Ashton avec le message suivant: « Si les constructions reprennent à la fin du mois de septembre, les Palestiniens quitteront immédiatement la table des négociations ». Il a souligné: « Il est impossible de poursuivre les pourparlers si les travaux reprennent dans les implantations ». Saeb Arekat, chargé des pourparlers au sein de l’AP, a abondé dans le même sens lorsqu’il a déclaré lundi que « le refus opposé par Israël de prolonger la période de « gel » fermerait la porte aux pourparlers de paix ». La réponse des Israéliens a été très claire: « Israël ne pose aucune condition préalable pour l’ouverture des entretiens directs ». Netanyahou a souligné en outre l’importance des dispositifs devant être mis en place pour assurer la sécurité dans la région, dans le cadre d’un règlement pacifique du conflit, afin d’éviter qu’il y ait plus tard des tirs de missiles (palestiniens) à partir de la Judée-Samarie.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.