Des échantillons de l’attaque présumée à l’arme chimique auraient quitté la Syrie

Pour tenter de prouver que le régime de Bachar Al-Assad a fait usage d’armes chimiques au cours d’un bombardement, mercredi 21 août, à Damas, des opposants sont parvenus à faire sortir de Syrie des prélèvements effectués sur des victimes de l’attaque, selon l’agence Reuters.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.