La couverture politique accordée aux armes illégales empêche l’armée de remplir son rôle, estime le BN

Le Liban est devenu un Etat en papier. Tel est le constat formulé hier par le Bloc national à la suite des incidents survenus mardi soir dans la capitale. La couverture politique accordée aux armes illégales et l’absence de décision politique paralysent l’armée et les FSI et les empêchent de mener à bien leur mission, a indiqué le BN.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
359 0 Aug 26, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.