Elie Ishaï aussi pessimiste qu’Avigdor Lieberman

Le ministre de l’Intérieur, Elie Ishaï (Shass), a déclaré « que le processus de paix avec les Palestiniens n’avait aucune chance de réussir car ils sont incapables de prendre les décisions qui s’imposeraient ». Il s’exprimait lors d’une cérémonie qui marquait le 4e anniversaire du transfert des expulsés du Yishouv Atzmona (Goush Katif) vers le Kibboutz Shomriya, au sud du Mont Hebron. Ishaï a dit « espérer que les Américains se rendent compte de l’absence totale de volonté de paix des Palestiniens, après d’innombrables rencontres à l’époque du gouvernement Olmert, et qui n’ont absolument rien donné ». Il a également rappelé « que son parti était fermement opposé à un prolongement du gel de la construction en Judée-Samarie ». Mercredi matin, c’était le ministre des Affaires Etrangères Avigdor Lieberman qui demandait « à ce que personne ne se fasse d’illusions sur l’issue des prochains pourparlers, car tout le monde sait que les Palestiniens ont été quasiment violés par les Américains pour venir à Washington, et qu’en plus ils émettent sans cesse des exigences qui leur permettront le moment venu de quitter la table des négociations ». Le vice-ministre de la Défense, Matan Vilnaï (Avoda), a vivement critiqué les propos de Lieberman, accusant les leaders de droite « d’avoir tout le temps un discours dur et extrême dans les médias et lors des meetings politiques, mais une fois arrivés au pouvoir, ils se plient aux réalités et aux pressions extérieures et prennent les décisions que propose la gauche ». Une affirmation qui donne tout de même réfléchir…

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.