Ashton soutient les émeutiers

La ministre des Affaires étrangères de l’Union Européenne, Catherine Ashton, remet en question la décision de la justice prise à l’encontre d’Abdallah Abou Rahma. Elle a publié une réaction officielle contre l’arrestation de l’un des principaux émeutiers, coupable de violences physiques à l’encontre des forces de l’ordre chargées de superviser les travaux de la barrière de sécurité, érigée entre autres dans la zone de Bilin. Le hors-la-loi, détenu depuis décembre 2009, a été inculpé mardi pour incitation à la violence, actes violents et manifestations prohibées par le tribunal militaire d’Ofer, près de Néwé Ya’acov. La responsable européenne a qualifié le prévenu de «combattant de la liberté», et a protesté contre la dissuasion contre la violence que son emprisonnement pourrait susciter auprès d’autres agitateurs: «Cette inculpation est inquiétante et pourrait empêcher d’autres « palestiniens » de poursuivre leur lutte légitime et pacifique.» Le ministère des Affaires étrangères, à Jérusalem, a été choqué par cette prise de position. Ygal Palmor a répondu en présence de médias étrangers: «Cette ingérence d’Ashton dans une procédure judiciaire est déplacée».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.