Egypte: la police arrête une cigogne…pour espionnage

Les autorités du gouvernorat de Qena, dans le sud de l’Égypte, ont emprisonné une cigogne.
L’espionnite est une maladie largement répandue en Egypte. Une obsession, dit-on. Derrière chaque étranger , se cacherait un «gassus», un agent qui a pour seul dessein de diviser les Egyptiens. Jusqu’ici, les Israéliens étaient indétrônables. L’espion, le vrai, était Juif. Mais depuis quelques temps, une nouvelle variété d’espion a fait son apparition: les animaux.

Lire l’article complet sur slateafrique.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.