La Turquie mal équipée pour contrer une attaque chimique

Si la Turquie était attaquée par la Syrie à coup d’armes chimiques après une intervention sur le territoire syrien, le pays ne serait pas prêt à contrer de telles attaques, soutiennent les experts.
Serdar Erdurmaz, président du département des armes de destruction massive au Centre turc de relations internationales et d’analyse stratégique (TÜRKSAM), a déclaré que la Turquie pâtirait des conséquences d’une attaque chimique en raison du nombre insuffisant de détecteurs de gaz chimiques le long de ses frontières.

Lire l’article complet sur zamanfrance.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.