Des retards dans la nomination du chef d’état-major

Des retards dans la nomination du chef d’état-major

Le ministre de la Défense est peut-être allé trop vite en annonçant la nomination imminente du nouveau chef d’état-major Yoav Galant à la tête de l’armée. En effet, la procédure risque d’être retardée et ce que l’on sait déjà, c’est qu’elle ne sera pas entérinée, comme prévu, dimanche prochain lors du conseil des ministres hebdomadaire. Pour Ehoud Barak, il s’agit d’une grande déception étant donné qu’il souhaitait obtenir au plus tôt la confirmation officielle de sa décision par le gouvernement. Ces problèmes sont dus en fait à des problèmes purement techniques. Cette nomination doit en effet obtenir la signature du Premier ministre, actuellement en vacances avec sa famille, et nécessite l’accord de la commission Tirkel, qui ne se réunira que la semaine prochaine. Précisons que le rôle de cette commission consiste notamment à vérifier que le candidat désigné est digne du poste qui lui est proposé. Il faudra alors attendre encore une semaine, correspondant au délai accordé par la loi pour permettre au public d’émettre des objections. Mais il y aurait d’autres obstacles à surmonter: le conseiller juridique du gouvernement Yehouda Weinstein pourrait intervenir lui aussi en examinant par exemple des soupçons émis contre le général Galant dans une affaire de terrains publics qu’il aurait acquis dans sa localité. Dans l’entourage du Premier ministre, on confirme que la nomination de Yoav Galant, pressenti pour devenir le 20 e chef d’état-major de Tsahal, ne sera pas soumise à l’approbation du gouvernement lors de sa prochaine réunion. D’après les pronostics, ce n’est que la semaine suivante ou dans quinze jours que les ministres seront appelés à donner leur accord. Dans ce contexte, on apprend par le quotidien Maariv qu’il y aurait déjà un favori parmi les candidats au poste de porte-parole de Tsahal. Il s’agit du journaliste Gadi Soukenik, très connu des téléspectateurs et des auditeurs israéliens, et qui de surcroît est un grand ami du futur chef d’état-major, depuis leur service militaire dans la Marine. Comme ce ne sont pour l’instant que des rumeurs, Soukenik préfère rester discret sur ses nouvelles ambitions et dément cette information, affirmant « qu’il n’est pas au courant ». Mais dans son entourage, on confirme qu’il en a été informé mais on ajoute qu’aucun représentant officiel ne lui a fait la moindre proposition.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.