Syrie : François Hollande lâché par l’Europe au G20

L’Union européenne a rejeté jeudi l’usage de la force en Syrie, souhaitant une solution politique dans le cadre de l’ONU. Une position déjà défendue par l’Allemagne.
La mission s’annonce difficile. Si ce n’est impossible. Au sommet du G20 de Saint-Pétersbourg, François Hollande ne s’est fixé qu’un seul objectif: rallier «la coalition la plus large possible» de pays en faveur d’une intervention punitive en Syrie, aux côtés des Américains. «Nous comptons sur le soutien des Européens et des pays arabes», assurait l’entourage du chef de l’État. Peine perdue. François Hollande avait à peine posé le pied sur le tarmac de l’aéroport de Saint-Pétersbourg qu’il était déjà lâché par ses plus proches alliés, les Européens.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.