Extradition vers la France ?

La section des affaires internationales du Parquet de l’Etat a présenté mercredi une requête devant le tribunal du district de Jérusalem. Elle consiste en la demande d’extradition vers la France de deux femmes, arrêtées, selon les chefs d’accusations retenus contre elles, en possession de 9 kg de cocaïnes à l’aéroport de Charles de Gaule, en 2001. Elles auraient réussi à s’échapper et à prendre la fuite pour Israël. Âgées aujourd’hui de 30 ans, les deux femmes ont été jugées respectivement à 3 et 4 ans de réclusion, lors d’un procès qui s’est déroulé en leur absence, en France, en 2004. La poudre concernée aurait été envoyée de Colombie, emballée dans des sachets puis cachée dans les bagages des deux personnes interpellées, plus précisément dans leur sac de couchage, dans des vaporisateurs contenant du déodorant et de l’insecticide. Placées en liberté surveillée, elles auraient réussi à se rendre en Israël trois jours plus tard. En août 2009, le Parquet a fait l’objet d’une demande d’extradition émise par le gouvernement français. Après un examen approfondi du dossier, la décision a été prise de mettre en place une procédure d’extradition. Elles ont été arrêtées à cet effet. D’après la loi française, si les deux intéressées sont en effet livrées aux autorités françaises, elles auront droit à la réouverture du procès.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.