Westgate : le gouvernement kényan accusé de “désinvolture”

“Personne ne peut dire qu’on n’était pas prévenus”
Parmi d’autres, “Israël avait prévenu d’attaques possibles contre ses intérêts” au Kenya, mais “à part transmettre [ce rapport du NIS] d’un bureau à l’autre, rien n’a été fait”, a asséné une source. Depuis fin 2012, plusieurs autres rapports du NIS avaient déjà signalé des “menaces sur des objectifs précis, y compris le Westgate”, a précisé un autre responsable sécuritaire de haut rang, “personne ne semblait les prendre au sérieux”. “Personne ne peut dire qu’on n’était pas prévenus”, a souligné ce haut responsable.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.