Pourquoi le gouvernement grec a tant tardé à frapper les néo-nazis d’Aube dorée

Il a fallu que la droite classique se sente menacée et que les pressions internationales soient fortes pour s’en prendre à un parti qui bénéficiait de nombreuses complicités au sein des forces de l’ordre et de l’armée.
Reste une question: l’étendue de la complicité entre Aube dorée et certains secteurs des forces de l’ordre. Peut-on aller jusqu’à parler d’infiltration de la police voire de l’armée par l’extrême droite? Ou d’une vague sympathie qui pousserait les forces de l’ordre à se montrer moins dures avec les militants d’Aube dorée qu’avec l’extrême gauche?

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

1 comment

  1. Michel Akerman Israël

    L’époque des colonels (dont s’inspira le remarquable film “Z”) n’est pas si loin. On trouve des mouvements d’extrème droite dans TOUS les pays européens mais il se trouve que l’extrème gauche les rejoint en général pour condamner Israël et, en grattant un tout petit peu, les Juifs tout court.
    Ilsq ont pour les encourager les Musulmans de toute la planète et, maintenant, Hussein Barak Obama, prix Nobel version arafat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.