Attentat de la rue Copernic : vers une conclusion judiciaire pour les victimes ?

L’un des pires attentats antisémites depuis la Seconde Guerre mondiale en France est peut-être sur le point d’atteindre sa conclusion judiciaire, trente-trois ans très exactement après les faits. Après avoir échappé de nombreuses années à la justice, son auteur présumé pourrait bien être extradé vers la France avant la fin de l’année. Le 3 octobre 1980, soir du shabbat, une bombe cachée dans une moto explose devant la synagogue de la rue Copernic, siège de l’Union libérale israélite de France, dans le 16e arrondissement de Paris. La déflagration fera 4 victimes et 46 blessés. L’explosion, prévue pour une demi-heure plus tard, au moment où les fidèles sortaient du lieu de culte, aurait pu faire bien plus de victimes.

Lire l’article complet sur fait-religieux.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.