Iran, la ficelle est un peu grosse

Yves_BonnetLa ficelle est un peu grosse mais, les mêmes causes produisant les mêmes effets, les mêmes contempteurs de la théocratie iranienne nous ressortent le même discours que celui tenu naguère, au temps où les soi-disant “réformateurs” tenaient la barre d’un Iran subitement apaisé, mais en réalité imperturbablement répressif, sous l’œil impavide du guide suprême et sans dévier d’un pouce de la ligne suivie depuis la Révolution confisquée de 1979.
Il faut le rappeler: jamais, sous aucun gouvernement, le régime théocratique n’a marqué le moindre infléchissement de sa politique, ni intérieure avec le rythme soutenu des arrestations, des incarcérations, des tortures et des exécutions, toutes soulignées par les instances internationales compétentes, avec la baisse du pouvoir d’achat et l’effondrement de l’économie, avec la montée parallèle de la corruption et de la prévarication, dénoncées par Mahmoud Ahmadinejad lui-même, ni extérieure avec la poursuite obstinée du programme nucléaire militaire et les fausses assurances données à la diplomatie européenne, le soutien aux organisations islamistes extrémistes du Moyen Orient et l’inféodation de l’Irak voisin, poussée jusqu’à la caricature.
Lire l’article complet sur huffingtonpost.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.