Affrontement sanglant entre les factions du régime des mollahs

L’information provient de l’opposition iranienne et des services de renseignements israéliens.

Les uns et les autres révèlent que des troubles ont éclaté dans les rues de Téhéran entre différentes factions du régime des mollahs, le 23 août, au moment où l’attention internationale était concentrée sur la mise en service de la centrale nucléaire de Bushehr. Des agents des services de renseignements et des Gardiens de la Révolution se sont affrontés à l’arme à feu. Les premiers seraient proches du guide suprême Ali Khamenei et les autres du président Mahmoud Ahmadinejad. Batailles de rue Des éléments appartenant au service de renseignements iraniens ( Vevak ) et des Gardiens de la Révolution (ou Pasdarans) , l’épine dorsale du régime, ont pris part à une vraie bataille de rue en plein Téhéran. Le Vevak dépend du ministère des renseignements et de la sécurité et ses effectifs sont estimés à au moins 20.000 hommes. Ce service est dirigé par Heyder Moslehi  qui tient sa nomination du président iranien et sa légitimité d’Ali Khamenei , le guide suprême. Il a une mission classique de protection du régime via le renseignement en utilisant les techniques d’écoutes et de contrôle et de censure de l’usage des nouvelles technologies.

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.