Riyad aurait décidé de prendre ses distances avec Washington

Le chef des services de renseignement saoudiens a déclaré que son pays allait “prendre ses distances” avec les Etats-Unis en raison de leur passivité à l’égard de la situation en Syrie et de leur détente apparente avec l’Iran, a-t-on appris mardi de source proche du pouvoir saoudien.
Le prince Bandar bin Sultan a tenu ces propos devant des diplomates européens, selon cette source. Elle a laissé entendre que cette évolution aurait des conséquences importantes sur les relations entre les deux alliés, notamment en matière de ventes d’armes et de commerce du pétrole.
“L’Arabie ne veut plus se trouver dans une situation de dépendance, a poursuivi cette source. Le prince Bandar a dit aux diplomates qu’il prévoyait de limiter les échanges avec les Etats-Unis”.
Le prince Bandar a aussi dit que les Etats-Unis restaient impuissants face au conflit israélo-palestinien et qu’ils auraient du soutenir l’Arabie saoudite lorsque cette dernière est intervenue à Bahreïn pour y réprimer des manifestations antigouvernementales en 2011, a-t-on ajouté de même source.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.