L’enquête avance

C’est lors d’une réunion de l’état major que Gaby Ashkenazi, son chef, qui doit toutefois bientôt laisser la place à son successeur, a reconnu que le document par qui le scandale est arrivé ne l’a pas surpris. En effet, il en avait pris connaissance bien avant que l’affaire ne soit rendue publique. Il en avait même fait part aux généraux Gady Eizencot et Benny Ganz, à qui il l’avait présenté. Il a insisté pour que l’enquête de la police conduise à des résultats tangibles, afin de découvrir qui en est le véritable auteur. Ashkenazi n’a pas justifié le motif de son silence envers le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, et le ministre de la Défense, Ehoud Barak. Ses interlocuteurs lui ont reproché également de ne pas en avoir fait part au conseiller juridique du gouvernement, Yehuda Weinstein, qui, quant à lui, avait ordonné la suspension de la nomination du nouveau chef d’état major, tant que des éléments d’enquête ne seraient pas apportés. Ashkenazi a simplement répondu qu’il était encore trop tôt pour répondre à ces questions, qui ne concernaient pas les progrès des investigations. Pour lui, l’enquête doit d’abord aboutir. Le chef d’état major a déclaré qu’une copie se trouvait dans ses bureaux dès le mois d’avril, dans les mains de son bras droit, Erez Viner. Pendant longtemps, il soutient ne pas avoir su que le document se trouvait en sa possession, car son second le conservait à son insu. Viner aurait parlé du contenu du document à d’autres officiers de l’état major, sans que lui-même ne le sache. Cette nouvelle version de l’affaire fait intervenir Gaby Siboni comme celui qui a rendu cette affaire publique: «Cet officier supérieur de réserve a décidé de son propre chef et sans en obtenir l’autorisation, de remettre le document à la presse, s’est expliqué le chef d’état major.» Quant à l’individu suspecté d’avoir fabriqué ce document falsifié, Boaz Herpez, il n’avait aucune relation, toujours selon Ashkenazi, avec Siboni.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.