Quand en Roumanie la loi blanchit les corrompus

La grande affaire de politique intérieur ici c’est que la presse appelle la loi de « super immunité » que viennent de se voter les parlementaires roumains. Oui la Roumanie, qui part de très loin, fait des efforts pour moraliser sa vie publique et tente de mettre en place un système politique moins clanique, moins corrompu…
Et pourtant elle vient de reculer de dix ans. Les députés de la majorité ont profité de l’absence du premier ministre, (parti deux jours en Afrique du sud pour les funérailles de Mandela) pour faire passer en douce, quelques amendements au code pénal qui visent –tout simplement- à exonérer les parlementaires de poursuites pour corruption et exclure toute une série de potentats locaux d’enquête sur des conflits d’intérêts. Les amendements gèlent carrément des enquêtes pénales en cours alors que 28 parlementaires sont en prison ou sous le coup d’un procés …

Lire l’article complet sur franceinter.fr

Share This
309 1 Dec 15, 2013

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.