La « quenelle » d’Anelka s’inscrit dans un regain d’antisémitisme dans les stades anglais

« Dégoûtant » : à l’instar de la manchette du supplément sport du Sunday Telegraph, la presse britannique est unanime dans la condamnation de la « quenelle » dédiée samedi par l’attaquant de West Bromwich Albion, Nicolas Anelka, à l’humoriste Dieudonné.
Jugé outre-Manche à connotation raciste, le geste provocateur est venu se greffer sur un regain d’antisémitisme dans les stades anglais. L’ouverture d’une enquête par la Football Association, la fédération anglaise, a reçu le soutien de l’organisation Kick Out de lutte contre le racisme dans les stades.
La FA est déterminée à frapper dur, comme l’attestent les lourdes punitions infligées récemment en vertu d’un nouveau règlement introduit en mai 2013. S’il était reconnu coupable de discrimination, le joueur français risque une suspension d’au moins cinq matches, voire dix. Le Guardian estime qu’une condamnation mettrait fin à la carrière en Angleterre de ce joueur controversé âgé de 34 ans.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
440 4 Dec 29, 2013

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.