KAFKA – L’Autrichienne menacée de prison après un viol a pu quitter Dubaï

Après le cas d’une Norvégienne, qui avait porté plainte pour viol à Dubaï, avant de se voir condamner à 16 mois de prison pour « rapports sexuels en dehors du mariage » – un acte répréhensible, selon un code pénal inspiré de la charia –, c’est au tour d’une Autrichienne de confession musulmane d’être confrontée à une situation similaire, où Kafka se conjugue aux pesanteurs de la culture patriarcale.
LA VICTIME S’EST VUE CONSEILLER D’ÉPOUSER SON AGRESSEUR
Selon les médias autrichiens, la victime présumée s’était vu conseiller d’épouser son agresseur afin d’échapper à une éventuelle condamnation pour « rapports sexuels en dehors du mariage » (un délit qui peut valoir jusqu’à un an de prison ferme) au cas où le tribunal rejetterait sa plainte.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
508 1 Jan 31, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.