“Français de souche” : l’énorme contre-sens des socialistes qui attaquent Alain Finkielkraut

Naïma Charaï et Mehdi Ouraoui, deux membres du conseil national du Parti socialiste, saisissent le CSA contre Alain Finkielkraut pour avoir prononcé les mots “Français de souche” sur France 2 dans Des paroles et des actes. Au prix de grossiers contre-sens : le philosophe prônant précisément une France “une et indivisible”.

Lire l’article complet sur atlantico.fr

Share This
363 7 Feb 17, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.