LIBAN – Black-out officiel sur l’incendie et l’explosion d’un dépôt à Chéhabiyé (Bint Jbeil)

LIBAN – Black-out officiel sur l’incendie et l’explosion d’un dépôt à Chéhabiyé (Bint Jbeil)

Après Kherbet Selm, un nouvel incident compromet la thèse officielle sur le respect de la résolution 1701.

Des explosions ont détruit hier un immeuble du village frontalier de(Bint Jbeil) appartenant à Wissam Salloum, selon différentes sources. L’Agence nationale d’information (ANI), qui a initialement affirmé que l’immeuble de trois étages abritait un dépôt d’armes, a ensuite diplomatiquement retiré son information en affirmant seulement qu’« une série d’explosions ont été entendues dans le secteur ».

Les explosions se sont produites dans une zone où, conformément à la résolution 1701, est interdit le port d’armes autres que celles de l’armée libanaise et de la Force intérimaire de l’ONU (Finul). Un porte-parole militaire a confirmé que trois explosions avaient été entendues dans le bâtiment, mais souligné que leur origine était toujours inconnue.

Des sources israéliennes citées par la presse ont affirmé que l’incident confirme la thèse israélienne selon laquelle le Hezbollah poursuit le renforcement de son arsenal, au sud du Litani, « en prévision de la prochaine guerre ». Ces sources ont accusé l’armée d’être de collusion avec le Hezbollah et de chercher à faire le black-out sur l’incident, notamment en empêchant la Finul de s’approcher des lieux.

En juillet 2009, des explosions se sont produites dans un dépôt d’armes appartenant au Hezbollah dans le village de Kherbet Selm, selon l’ONU.

En octobre de la même année, une explosion avait eu lieu dans une maison d’un membre du Hezbollah dans la même région. L’armée israélienne avait alors diffusé des images prises par un drone montrant ce qu’elle a affirmé être des roquettes évacuées de la maison, ce qu’avait nié le mouvement.

La résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui avait abouti à la cessation des hostilités entre Israël et le Hezbollah en 2006, exige le strict respect d’un embargo sur les armes à destination des milices libanaises ou étrangères présentes au Liban.

L’arsenal du Hezbollah n’est plus visible dans le Sud depuis 2006, mais reste important. Selon l’…tat hébreu, il a même triplé depuis le conflit, avec 42 000 missiles pouvant atteindre des villes du sud d’Israël.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.