La reconstitution de l’assassinat de Rafic Hariri pourrait avoir lieu en Gironde

Des préparatifs ont commencé en juin dans le camp de Captieux, au sud de Bordeaux, avec la visite d’un spécialiste français en matière d’explosifs, membre de l’équipe d’enquêteurs du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de l’investigation, écrit Georges Malbrunot, du “Figaro“.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.