Vol MH370 : une avancée importante vers l’explication du drame

L’Australie dit avoir repéré des signaux qui pourraient être ceux des boîtes noires. Si celles-ci sont récupérées, le mystère pourrait être élucidé.
La détection de signaux acoustiques 31,5 kHz analogues à ceux émis par les balises des enregistreurs du Boeing 777 du vol MH370 rend les équipes de recherches dans l’océan Indien moins pessimistes. Un navire chinois, le Hai Xun, puis un autre de la marine australienne, l’Ocean Shield, “ont détecté des signaux compatibles avec ceux émis par les boîtes noires des avions”, a déclaré Angus Houston, patron du centre de coordination des recherches, basé à Perth. Voilà pour ce qui est de la bonne nouvelle. La moins bonne, c’est que ces deux signaux sont espacés de près de 600 kilomètres sur un axe nord-est sud-ouest. Il est donc possible que l’une des deux sources soit parasite. L’écoute australienne fait état de deux signaux captés ; l’un pendant deux heures et vingt minutes, l’autre pendant treize minutes. Lors de la seconde détection, deux ondes distinctes étaient audibles.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This
367 0 Apr 8, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.