Turquie: la Cour constitutionnelle inflige un nouveau revers à Erdogan

La Cour constitutionnelle turque a une nouvelle fois défié le Premier ministre M.Erdogan en annulant vendredi une partie de sa réforme judiciaire destinée à renforcer son contrôle sur les magistrats, en plein scandale de corruption.
Une semaine après avoir ordonné la fin du blocage de Twitter, la plus haute instance judiciaire du pays a récidivé en déclarant contraires à la Constitution les nouveaux pouvoirs octroyés au ministre de la Justice sur le Haut-conseil des juges et procureurs (HSYK), en charge notamment des nominations de juges.
La Cour constitutionnelle avait été saisie par un député du principal parti d’opposition, qui s’était vivement opposé à cette réforme qui, à ses yeux, violait le principe de la séparation des pouvoirs.
«Cette loi comporte tant d’éléments inconstitutionnels qu’il aurait été étonnant que la Cour rende une autre décision», s’est félicité un vice-président du Parti républicain du peuple (CHP), Sezgin Tanrikulu.

Lire l’article complet sur lapresse.ca

Share This
326 0 Apr 11, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.