Maroc: le roi, le bouffon et le prince maudit

Moulay Hicham El Alaoui, cousin germain du roi du Maroc Mohamed VI, publie son “Journal d’un prince banni”. Il raconte la cour “de l’intérieur”. Sans concessions.
Même s’il garde le titre dynastique de “Moulay” dans toutes ses communications, Hicham El Alaoui, cousin de Mohamed VI, n’y va pas de main morte avec la monarchie marocaine, sa propre famille. Dans son nouveau livre, “Journal d’un prince banni” (Grasset), il déclare être devenu étranger à la famille au milieu de laquelle il a grandi.
Banni de la cour le “prince rouge”, règle ses comptes sans haine, histoire de faire comprendre le fonctionnement d’un système corrompu et anachronique dans lequel il a été bercé.
Le système du roi, ou le “Makhzen” comme on l’appelle au Maroc, le petit prince y a contribué dés l’âge de 20 ans, écrit-il. Hicham Al Alaoui participe ainsi à des trafics de voitures, sous la bénédiction implicite du roi Hassan II. Celui-ci ne dira rien parce que c’est “son système à lui, il est dedans corps et âme”.
Dans les extraits dévoilés par le Nouvel Observateur, Hicham El Alaoui livre d’autres détails croustillants. Comme la fois où Hassan II, afin de tester le degré de docilité des courtisans, les soumet au siège chauffant de sa nouvelle berline, porté au maximum à l’occasion. Bien évidemment, pas un seul n’a osé attirer l’attention du roi sur l’inconfort des sièges.

Lire l’article complet sur L’express

Share This
497 6 Apr 14, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.