Premier revers politique pour Rohani

Les citoyens les plus aisés refusent de renoncer à leurs subventions, malgré la situation économique précaire.
Le président iranien Hassan Rohani a subi cette semaine son premier revers politique huit mois après sa prise de fonctions, les catégories les plus aisées ayant ignoré ses appels à renoncer à l’aide publique.
Ce programme d’aide – 14 dollars par mois et par personne – avait été instauré en décembre 2010 par l’ex-président conservateur Mahmoud Ahmadinejad, pour compenser les baisses des subventions publiques massives à l’énergie (gaz, électricité, carburant) et à l’alimentation. Le salaire minimum mensuel est de 185 dollars pour les ouvriers en Iran, et l’aide directe constitue une importante part du budget des familles les plus modestes, alors que pour les plus aisés, son impact est très modeste.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
342 2 Apr 26, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.