Google a bien collaboré activement avec la NSA… et les autres aussi

Des échanges d’e-mails entre Eric Schmidt et Sergey Brin de Google, d’une part, et le général Keith Alexander de la NSA, d’autre part, montrent que la firme a fait bien plus que de répondre à des injonctions de la justice américaine. Les courriels mis au jour indiquent que presque tous les grands noms de l’industrie américaine sont engagés dans des démarches similaires.
Al Jazeera s’est procuré les échanges de mails entre Keith Alexander et les dirigeants de Google grâce au Freedom of Information Act (FOIA), une législation américaine obligeant les agences fédérales à transmettre leurs documents à quiconque en fait la demande. Selon Al Jazeera, des douzaines d’autres échanges entre l’agence et les dirigeants de la IT américaine seront dévoilées prochainement. Des révélations qui tombent au plus mal pour l’industrie. Passé le choc des révélations Snowden, celle-ci tente désormais de redorer son blason auprès de sa clientèle internationale, inquiète des conséquences des écoutes de l’agence américaine. Récemment, Microsoft et IBM ont ainsi pris des initiatives visant à rassurer les grandes entreprises, notamment européennes. Selon une étude de Forrester, en raison de ce scandale, le manque à gagner pour l’industrie IT américaine pourrait atteindre 180 milliards de dollars d’ici deux ans, soit 25% de ses revenus globaux.

Lire l’article complet sur silicon.fr

Share This
236 0 May 8, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.