La culture à la portée de tous

En cette fin d’année où les bilans ne sont pas toujours très positifs, voilà une initiative qu’on peut saluer: Le « festival d’un shekel », proposant des spectacles à un prix purement symbolique, est arrivé lundi à Jérusalem sous un slogan engageant: « La culture est un droit ». Cette troupe théâtrale, qui propose des spectacles de qualité, se déplace régulièrement dans les zones périphériques du pays et dans les quartiers défavorisés. Son message est clair: la culture doit être mise à la portée de tous, elle n’est pas superflue et devient même vitale. Dans le cadre de ces représentations, se produiront des nouveaux talents récemment découverts aux côtés de vedettes confirmées. L’idée de créer ce festival, qui est devenu une association, a germé dans l’esprit d’un soliste d’un groupe musical, « Hadag nahash » (le poisson serpent) soucieux de présenter une série de concerts de bon niveau dans les villes de développement. Cette association est considérée comme vitale par ceux qui déplorent le fossé socio-économique qui se creuse de plus en plus entre les différentes parties de la société israélienne. Pour eux, ce festival n’est pas seulement un concert musical mais il doit être perçu comme un événement social se déroulant tout au long de l’année.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
268 0 Sep 7, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.