Pétrole: la place de la Chine en Iran menacée par une levée des sanctions

La perspective d’un accord sur le dossier controversé du nucléaire promet des temps difficiles à la Chine qui avait remplacé sur le marché iranien les principaux partenaires de Téhéran après l’imposition des sanctions occidentales.
La société de Summer Lee, Leyon, spécialisée dans la tuyauterie et les tubages, est devenue l’un des nombreux fournisseurs de l’Iran depuis 2012, lorsque les grands groupes occidentaux avaient cessé leurs activités après la mise en place d’un embargo pétrolier et financier pour contraindre Téhéran de renoncer à ses activités nucléaires sensibles
Le directeur d’une société occidentale, qui ne souhaite pas être identifié, écarte aussi le danger d’une compétition chinoise si le marché s’ouvre. “Notre qualité parle pour elle-même”, résume-t-il ajoutant: “nous pouvons retrouver une bonne part du marché en reprenant contact avec nos anciens clients”.

Lire l’article complet sur lechorepublicain.fr

Share This
357 4 May 11, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.