Israël Etat juif ? Pas pour Aboul Gheit

Depuis que le Premier ministre Binyamin Netanyahou parle de reprendre les discussions avec les Palestiniens, il exige que ses « partenaires » reconnaissent sans équivoque le caractère exclusivement juif de l’Etat d’Israël. Et dans le discours qu’il a prononcé la semaine dernière à Washington, il a rappelé que le gouvernement israélien n’était disposé à relancer le dialogue que si certaines conditions étaient remplies, et parmi elles, la sécurité et la reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat du peuple juif. Netanyahou a été très clair à ce sujet, même s’il a dû, par la même occasion, déclarer: « Nous sommes disposés à reconnaître l’existence d’un Etat pour le peuple palestinien mais vous devez accepter de votre côté que l’Etat d’Israël est le foyer national du peuple juif ». Ces déclarations n’ont visiblement pas plu au ministre égyptien des Affaires étrangères Aboul Gheit qui a réagi lundi en estimant qu’il était « préoccupé » par le terme d’Etat juif utilisé pour définir l’Etat d’Israël. Il a fait part de ses réserves lors d’une interview accordée à la chaîne Al Arabia en ajoutant: « Les Arabes constituent actuellement 20 % de la population israélienne. Qu’adviendra-t-il lorsqu’ils seront 30 % par exemple dans 25 ans ? » Dans un autre registre, Aboul Gheit a formellement démenti l’information faisant état d’une rencontre à Washington, la semaine dernière, entre le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou et le fils du président égyptien, Gamal Moubarak, considéré par tous (ou presque) comme le successeur naturel de son père.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.