Travailleurs étrangers: Ishaï réclame une enquête

La question des enfants de travailleurs étrangers en situation irrégulière, qui doivent être renvoyés dans leur pays avec leurs parents après les fêtes, fait toujours la une des médias en Israël. Curieusement, alors qu’il s’agit de mesures tout à fait légales, la presse se mobilise dans son ensemble pour dénoncer la décision des autorités et tenter par tous les moyens de dénoncer cette « expulsion ». Le ministre de l’Intérieur Eli Ishaï doit pour sa part faire face à une opposition tenace de certains groupes qui soutiennent ces travailleurs. Il s’est adressé mardi matin au conseiller juridique du gouvernement Yehouda Weinstein pour réclamer l’ouverture d’une enquête contre l’un des principaux responsables du mouvement kibboutzique, Yoel Marshak, qui a proposé de « cacher les enfants afin d’empêcher leur expulsion ». Au ministère de l’Intérieur, on a indiqué que la loi serait mise en application juste après les fêtes de Souccoth. En apprenant cela, le mouvement kibboutzique a fait savoir que « dès qu’un enfant serait chassé, tous ses camarades seraient installés dans des autobus et emmenés dans un des 22 kibboutzim où des familles étaient prêtes à les accueillir ». Dans la lettre qu’il a adressée à Weinstein, Ishaï précise qu’il n’est pas prêt à se taire après avoir entendu ces « incitations à la haine » et ces « encouragements à la rébellion ». Le ministre proteste également contre les appels lancés par Marshak, dans lesquels ce dernier « bafoue grossièrement le pouvoir législatif et fait fi d’une décision du gouvernement ». Ishaï n’a pas apprécié non plus les comparaisons de Yoel Marshak, qui a annoncé que ses amis et lui-même agiraient comme l’avaient fait les hommes du Palmach (avant l’indépendance d’Israël) lorsqu’ils avaient dispersé les immigrants venus clandestinement en bateau dans 280 kibboutzim au nez de la police britannique. Ishaï a reproché à Marshak de faire une mauvaise réputation à tout le mouvement kibboutzique. Il a ajouté: »Il s’agit de déclarations irresponsables. S’il voulait réellement le bien de ces enfants, il contribuerait à l’application de la décision du gouvernement. Il est regrettable que pour sa publicité personnelle dans la presse, il soit prêt à nuire à des enfants innocents ». Il faut préciser, dans ce contexte, que le secrétaire général du mouvement kibboutzique, Zeev Shor, s’est démarqué totalement de la campagne menée par Marshak. Il a précisé que son mouvement « ne soutiendrait pas une action illégale menée en vue

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
243 0 Sep 7, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.