Les américains veulent faire tomber des têtes à BNP Paribas

Les autorités américaines tentent d’obtenir le licenciement d’employés de BNP Paribas, en plus d’une amende de 10 milliards de dollars (soit plus de 7 milliards d’euros), dans le litige les opposant à la banque française, accusée essentiellement d’avoir enfreint l’embargo américain contre le Soudan, selon le Wall Street Journal (WSJ).
« Les autorités américaines cherchent à punir individuellement des salariés de BNP Paribas et poussent la banque à licencier au moins une douzaine de personnes. Le département des services financiers de New York fait pression pour obtenir les punitions les plus sévères, y compris le licenciement de salariés et une suspension temporaire du droit de la banque à effectuer des transactions en dollars, dans le cadre d’un éventuel accord avec le département de la justice. »

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
230 4 May 31, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.