Affaire Nemmouche: une faille des renseignements?

Mehdi Nemmouche, suspect numéro un dans l’affaire de la tuerie de Bruxelles, était connu de la DGSI comme partisan d’un Islam radical et pour avoir voyagé dans des zones de combats jihadistes, telles que la Syrie. Les autorités n’ont pourtant pas pu l’empêcher de commettre ses actes. Pour Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, “même si on avait voulu le chercher, on ne pouvait pas: il avait quitté le territoire national. Et puis pour quel motif l’aurait-on appréhendé à l’époque?”

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.