TOR, logiciel-clé de protection de la vie privée, dans le viseur de la NSA

On savait que The Onion Router (TOR, « le routeur oignon »), outil très puissant qui permet de contourner la censure et d’anonymiser sa navigation sur Internet, posait problème à la National Security Agency (NSA). Mais des documents publiés jeudi 3 juillet par la chaîne allemande Das Erste détaillent la surveillance très poussée, et aux marges de la légalité, dont font l’objet les gestionnaires et les volontaires de ce programme, en Europe et aux Etats-Unis.
TOR est un réseau d’ordinateurs : lorsqu’un utilisateur cherche à se connecter à un site, ses données cheminent par de multiples points du réseau, chaque étape constituant une couche de chiffrement. L’avantage est double : la connexion est intraçable (on ne sait pas qui se connecte, et de quel ordinateur) et il est impossible, la plupart du temps, de voir le contenu de la discussion.
Financé en partie par… l’administration américaine, qui y voit un outil d’aide aux activistes, dissidents ou journalistes dans des régimes répressifs pour contrecarrer la censure et protéger leur vie privée et celle de leurs sources, il a aussi été adopté par toutes sortes de criminels, notamment des groupes terroristes, ce qui explique en partie l’intérêt de la NSA.
La chaîne de télévision allemande a pu se procurer le code informatique du logiciel de la NSA XKeyscore, utilisé pour diverses opérations de surveillance, et ainsi en détailler le fonctionnement et ses cibles.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
301 6 Jul 4, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.