«C’est le Hamas qui porte la responsabilité de cette situation»

Face aux lourdes accusations portées devant l’enceinte onusienne, Eviatar Manor, ambassadeur d’Israël à Genève, oppose le droit à la légitime défense
Que répondez-vous lorsque l’on vous accuse de ne pas répliquer avec proportionnalité?
La proportionnalité, ce n’est pas quelque chose d’arithmétique. Il faut regarder l’intention. Quand le Hamas tire sur Israël, il le fait indistinctement. Si nous n’avions pas la chance d’avoir une technologie qui nous protège avec le dôme de fer, le bilan serait sans doute très lourd parmi la population civile israélienne. C’est très facile de venir nous reprocher aujourd’hui de ne pas mener des actions proportionnées. Lorsque nous menons des attaques sur Gaza, c’est toujours pour détruire des cibles précises.
Mais vous savez que le coût humain est très élevé et qu’il émeut la communauté internationale…
C’est la responsabilité du Hamas qui a caché ses armes, ses missiles ses infrastructures et ses postes de commande dans des maisons, sous des mosquées, dans des écoles et des hôpitaux. Il a utilisé la population comme bouclier humain. Nous avons toujours prévenu les populations avant de lancer nos opérations. C’est le Hamas qui a mis la pression sur les habitants de Gaza pour qu’ils ne quittent pas les zones de combats.
La Haut-Commissaire Navi Pillay a également eu des propos très durs à votre égard…
Elle parle facilement de ce qu’elle considère comme des crimes de guerre commis par Israël mais elle oublie de parler des attaques menées par le Hamas et qui visent des civils. Ce qui nous a encouragés c’est que les pays qui sont les vrais défenseurs des droits de l’homme, où on ne coupe pas les mains, n’ont pas voté cette résolution.

Lire l’article complet sur Tribune de Genève

Share This
252 7 Jul 26, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.