Trêve à Gaza : « les dirigeants gouvernent à vue et se retrouvent dans l’engrenage »

Une trêve de douze heures entre Israël et le Hamas est entrée en vigueur samedi 26 juillet à 8 heures locales (7 heures en France métropolitaine) dans la bande de Gaza, où plus de 900 Palestiniens sont morts depuis le début de l’offensive israélienne il y a maintenant dix-neuf jours. Analyste pour l’International Crisis Group (ICG), Ofer Zalzberg détaille les positions et divergences des différents acteurs de ce conflit en vue d’un cessez-le-feu.
La poursuite de l’opération terrestre semble-t-elle avoir les faveurs de la classe politique et de l’opinion israélienne ?
Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, et le ministre de la défense, Moshé Yaalon, ont pris la décision de cette opération terrestre car le Hamas a décidé d’utiliser les tunnels pour attaquer Israël. Cela a provoqué un changement radical au sein de l’opinion publique et décidé M. Nétanyahou à lancer l’opération au sol.
Le public israélien rejette désormais le paradigme du « calme contre le calme », d’une fin de l’opération militaire en échange de l’arrêt des tirs de roquettes par les groupes armés palestiniens. Il estime qu’il faut apporter une réponse définitive à la menace des tunnels. Le ministre de la défense avait estimé que cette mission prendrait deux à trois jours. Désormais, il est davantage question d’une à deux semaines. Les dirigeants gouvernent à vue et se retrouvent pris, étape après étape, dans l’engrenage.
Si l’extension de l’opération militaire était décidée, Benyamin Nétanyahou aurait à s’en expliquer. Il a déjà dit que le problème de l’armement du Hamas ne pourrait pas être résolu par un cessez-le-feu. L’opinion israélienne doit décider si elle lui fait confiance pour accepter un cessez-le-feu partiel et lui faire confiance pour qu’il gère le reste après ou si elle soutient davantage la réoccupation temporaire de Gaza. Cette seconde option n’est pas du tout celle que préfère Nétanyahou.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
263 7 Jul 27, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.