John Kerry : la trahison

De manière étonnante, l’intervention du secrétaire d’Etat américain dans la guerre ne fait que renforcer le terrorisme du Hamas
Quand le reporter du Times of Israel Avi Issacharoff a rapporté le contenu de la proposition de cessez-le-feu de John Kerry, vendredi après-midi, je me demandais s’il n’y avait pas quelque chose d’« intraduisible ».
Il semblait inconcevable que le secrétaire d’État américain ait élaboré une initiative qui, de manière prioritaire, n’exige pas le démantèlement de l’arsenal de roquettes et celui des réseaux de tunnels souterrains du Hamas creusés sous la frontière israélienne. Pourtant, le texte n’a même pas abordé ces questions, ni appelé à la démilitarisation de la bande de Gaza.
Il semblait inconcevable que l’initiative de Kerry doive préciser la nécessité de répondre aux exigences du Hamas pour la levée du siège de Gaza, comme si le Hamas était une partie lésée et légitime d’agir dans l’intérêt de sa population.

Lire l’article complet sur fr.timesofisrael.com

Share This
312 6 Jul 27, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.