La guerre à Gaza plombe à nouveau les relations israélo-américaines

L’appel comminatoire de Barack Obama à un cessez-le-feu “immédiat et sans conditions” à Gaza a mis de l’huile sur le feu dans les relations déjà tendues entre les Etats-Unis et Israël et placé Benjamin Nétanyahou dans une situation délicate vis-à-vis des jusqu’au-boutistes de son gouvernement.
Les analystes ont interprété comme un ultimatum cette demande dimanche du président américain au Premier ministre israélien, alors que le conflit entre Israël et le Hamas a fait près de 1.040 morts palestiniens dans la bande de Gaza en trois semaines.
Selon la radio militaire, M. Obama a appelé au téléphone le dirigeant israélien pour lui présenter sa “requête” au moment où M. Nétanyahou présidait une réunion du cabinet de sécurité qui a dû être interrompue. Une fois l’échange terminé, le cabinet s’est de nouveau retrouvé, mais sans prendre de décision.
En fait, Israël n’a pas donné de réponse officielle à l’allié américain. Mais sur le terrain, l’armée a commencé à appliquer de facto une trêve fragile dans l’enclave palestinienne, émaillée de combats et frappes sporadiques.

Lire l’article complet sur boursorama.com

Share This
253 6 Jul 29, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.