Cessez-le-feu : Accru de violence suite aux lourdes pertes en vie humaines chez le Hamas

En 48 heures, Israël s’est vu contraint d’accepter un cinquième cessez-le-feu « humanitaire » dans la bande de Gaza, imposé par le président Barack Obama, le secrétaire d’état américain, John Kerry, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Le Premier ministre Benyamin Nétanyahou s’en est presque plié, alors que le Hamas considérait que la trêve ne s’applique uniquement qu’à Israël et s’en est servi pour un appel aux armes.
Le slogan diffusé par Israël : Le calme répondra au calme et le feu au feu, a été perçu par le Hamas comme un signe de faiblesse d’Israël. Cette impression a été confirmée le dimanche lorsque l’ordre fut donné aux soldats israéliens à faire preuve de retenue face aux tirs sporadiques de roquettes du Hamas, afin de donner une chance à la trêve. Les islamistes palestiniens ont utilisé ce répit bienvenu pour organiser l’étape suivante de leur assaut.
Ni les Israéliens, ni les américains ou les égyptiens n’avaient anticipé que le Hamas radical lancerait un assaut si meurtrier au premier jour de la fête de l’Aïd el-Fitr. En fait, en coordonnant ses fusées, ses mortiers et ses attaques terroristes de leurs tunnels, ils ont infligé à Israël l’un des jours les plus sanglants des trois semaines de l’opération Bordure défensive, causant la mort de dix soldats.
Un sinistre présage aux attaques meurtrières suivantes provenait d’un barrage de tirs de roquettes le lundi à midi, après une nuit relativement calme. Il ciblait les voisins les plus proches de la bande de Gaza ainsi qu’Ashkelon et se répercuta jusqu’au district de Lakhich et les villes de Netivot et Ofakim.
Aux alentours de 16h30, heure israélienne, le Hamas aspirait à frapper par surprise Israël en lui dépêchant un de ses lourds missiles iraniens Fajr-5 (de 75 km) pour broyer Tel-Aviv. Au lieu de prendre l’air, le missile a chuté au sol à proximité de l’enceinte de l’hôpital Shifa et a explosé. Dix personnes ont été tuées dans l’explosion. Une demi-heure plus tard, le Hamas dirigeait un tir de mortier dans le district d’Eshkol, où un groupe de soldats s’était assemblé. Une frappe de marque qui tua quatre hommes, blessant neuf. L’attaque au mortier a été coordonnée à un autre barrage de roquettes, dirigé contre Ofakim et le mont Carmel.
Aux environs de 18 heures, un groupe de cinq terroristes du Hamas s’est glissé hors d’un tunnel près du kibboutz Nahal Oz. Ils ont tués cinq soldats avant d’être eux-mêmes abattus dans un échange de coups de feu. Le dixième soldat a trouvé sa mort en se heurtant à un sniper palestinien dans la bande de Gaza le lundi matin. Le nombre total de morts de Tsahal a grimpé à 53, en trois semaines d’opérations de contre-terrorisme dans la bande de Gaza.
 
DEBKAFILE – Adaptation française Thérèse Zrihen-Dvir

Lire l’article complet sur therese-zrihen-dvir.over-blog.com

Share This
254 5 Jul 29, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.