Un déluge de feu s’abat sur Gaza

La bande de Gaza a connu mardi son nouveau lot de drames, avec plus d’une centaine de morts dans un conflit dévastateur entré dans sa quatrième semaine. Après une éphémère trêve de fait lundi, début de la fête du Fitr marquant la fin du ramadan, un déluge de feu s’est en effet abattu du nord au sud de l’étroite enclave palestinienne. Il se poursuivait dans la nuit de mardi à mercredi.
Les bombardements de mardi ont été les plus violents depuis des jours, selon un journaliste sur place. Ils sont tombés partout: la ville de Gaza, le camp de Bureij (centre), Jabaliya (nord), la région de Rafah (sud). À Jabaliya, treize civils ont été tués par des tirs de chars sur des maisons, selon les secours locaux.
Bombardée et en proie aux flammes toute la journée, l’unique centrale électrique du territoire, qui assure en temps normal 30 % de ses besoins en électricité, a cessé de fonctionner. Seulement deux des dix lignes de transport d’électricité d’Israël pour alimenter Gaza étaient en fonction. La quasi totalité de l’enclave a été plongée dans le noir la nuit tombée.

Lire l’article complet sur Le Devoir

Share This
267 8 Jul 30, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.